jeudi 4 mai 2017

L'Endométriose c'est quoi ?

Aujourd'hui je vous parle de l'Endométriose, la Maladie dont je suis atteinte, je vais vous expliquer ce que c'est, les symptômes tout ça tout ça... 

Pour commencer il faut savoir que l'Endométriose touche 1 femme (presque 2) sur 10 en âge de procréer (ce chiffre concerne les femmes pour qui le diagnostic a été posé), C'est une malade chronique et récidivante (dans très peu de cas non)
L’endomètre est le tissu qui tapisse l'utérus, sous l'effet des hormones, au cours du cycle, l'endomètre s'épaissit en vue d'une potentielle grossesse, et s'il n'y a pas fécondation, il se désagrège et saigne ce qui provoque donc les règles. Chez la femme qui a de l'Endométriose, des cellules vont remontrer par les trompes, ce qui va provoquer des lésions, des adhérences et des kystes ovariens.
Cela peut se poser sur différents organes du corps (le péritoine, les ovaires, la paroi des trompes, la vessie, l'utérus, le vagin, le rectum, l'intestin, l'estomac, le tube digestif, l'appendicite, la peau, les poumons, le colon, le cul-de-sac de douglas, les ligaments utero sacrés, les reins, le diaphragme, les muscles, les os, la colonne vertébrale... et bien d'autres)
L'Endométriose est une maladie complexe, elle ne se développe pas de la même façon d'une femme à une autre.
Aujourd'hui l'Endométriose est diagnostiquée, souvent par hasard avec un retard moyen de 5 années, durant lesquelles la maladie a eu le temps de causer des dommages notables à différents organes
Cette maladie provoque des douleurs plus ou moins intenses (tout dépend des organes touchés), lors des règles, et même parfois hors période de règles, des douleurs lors des rapports sexuels, des douleurs en allant à la selle, en faisant pipi aussi, douleurs lombaires (parfois jusque dans les jambes), douleur abdominale, de la fatigue chronique, tantôt diarrhée et tantôt constipation, des nausées, vomissementstroubles digestifs, et dans certains cas l'infertilité.

Cette douleur n'est pas une douleur de règles primaires qui passe avec du paracétamol. Il s'agit bien souvent d'une douleur invalidante entraînant une incapacité totale ou partielle pendant quelques jours, voire, (pour les cas les plus sévères) permanente, et nécessitant le recours à des antalgiques puissants et même morphiniques
Pour certaines, ce sera l'incapacité de mener une vie normale, professionnelle, familiale et intime, que ce soit pour quelques jours ou durablement. Pour d'autres, ce sera l'incapacité de faire un effort physique, que ce soit soulever son sac de courses ou tout simplement tenir debout. Pour d'autres encore, ce sera une douleur telle qu'elle provoquera des pertes de connaissance et des vomissements. Pour celle-ci, il sera impossible de rester longtemps dans la même position et en changer sera tout aussi douloureux que la conserver. Pour celle-là, il faudra recourir à des médicaments antidouleur, comme des morphiniques, qui leur apporteront un répit, dès lors qu'elles n'y seront pas accoutumées, en échange d'effets secondaires redoutables.
Et pour toutes, la pire des prisons, celle où l'esprit n'est plus que douleur dans un corps douloureux. Celle où on espère et redoute l'instant qui vient. Où on est prête à tout essayer, du remède miracle au gourou, pour échapper à la douleur.

Cette maladie ne se guérit pas, L'opération peut soulager pendant une période (cœlioscopie) cela permet de retirer les lésions accrochées aux parois des organes concernés.
Sinon l'autre solution pour bien moins souffrir et la ménopause artificielle, qui permet de mettre le corps au repos et donc de ne plus avoir de douleurs.
Et le cas extrême et l'hystérectomie (opération qui consiste a retiré l'utérus, les ovaires et les trompes) mais parfois même après ça, les douleurs persistent.

C'est une maladie invisible, ce qui provoque beaucoup d'incompréhension de la part de l'entourage des personnes concerné, des filles se retrouve avec des amis ou de la famille à dos car ils pensent que la personne fait de la simulation... suite à ça, ça provoque une grosse perte de confiance en soi, du renfermement sur soi même, beaucoup de filles se retrouvent seules face à elle-même, perde leur travail à cause de leurs absences ou parce qu'elle souffre quotidiennement et ne peuvent plus aller travailler, et de la dépression.

Dans le prochain article je parlerais de MON Endométriose, je raconterais mon parcours.

6 commentaires:

  1. Je compatis avec toutes les femmes toucher dans le monde par cette maladie si je puis dire incurable..
    Je compatis surtout avec toi Cerise Bleu..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ta gentillesse c'est très gentille :)

      Supprimer
  2. C'est vraiment triste cette maladie fait des ravages j'espère de tout coeur qu'un de ces jours on trouvera un remède a cette maladie qui semble incurable. Que Dieu Nous Aide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui comme tu dis vivement.... et merci !

      Supprimer
  3. Super article par contre Pour la menaupose artificielle elle soulage pas tous le monde

    RépondreSupprimer

Merci <3